Néonicotinoides : Qu’attend l’Europe pour ouvrir les yeux et bannir ces pesticides dangeureux pour l’environnement ?

Le vendredi 15 mars, un comité d’expert votait pour décider d’appliquer ou non la proposition de la Commission Européenne visant à interdire pour 2 ans l’utilisation de 3 néonicotinoïdes (clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxam ) sur maïs, colza, tournesol et coton.

Finalement, l'absence de majorité qualifiée pour ou contre la proposition de la Commission à l'occasion de ce premier vote, a pour conséquence qu'un nouveau et dernier round sera ouvert à l'intérieur du CPCASA, avant de laisser le chemin libre à la Commission pour décider toute seule (en principe avant cet été).

Selon un décompte obtenu par l'AFP, 13 Etats ont voté pour l'interdiction de ces pesticides, dont la France, l'Italie, l'Espagne et la Pologne, 9 ont voté contre (République Tchèque, Slovaquie, Roumanie, Irlande, Grèce, Lituanie, Autriche, Portugal et Hongrie) et 5 se sont abstenus, dont l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Les abstentions de ces deux pays qui comptent chacun 29 voix ont empêché que la majorité penche dans un sens ou l'autre.

Pour aller plus loin :

Le communiqué de presse de la Coordination apicole Européenne à télécharger ci joint en haut à droite

Le communiqué Reuters : UE-Pas d'accord d'interdiction de pesticides nocifs aux abeilles

La France agricole : Néonicotinoïdes/Abeilles, L'UE ni contre, ni pour...